Orage du 14 septembre 2021 – Gard (30)

Bonjour à tous,

Rapide retour sur cet orage extrême qui a sévit entre l’Hérault et le Gard dans la matinée du mardi 14 septembre 2021.

Phénomène orageux qui ressemble fortement à notre évènement du 3 octobre 2015 entre Cannes et Antibes.

Petit décryptage :

  • PARTIE PREVISIONS

Depuis plusieurs jours, nous savions que la situation était à risque autour du bassin Méditerranéen. Mais ce potentiel resté difficilement cernable car la dynamique pas vraiment franche. Un thalweg d’air froid sur la péninsule ibérique qui alimenterai de l’air froid en altitude. En parallèle, un courant d’air chaud et humide provenant de la méditerranée. Une dynamique “mollassonne” car les pressions comprises entre 1010 et 1015 HPa donc à peine dépressionnaire.

 

La veille en fin de journée, le super modèle de prévision numérique AROME de Météo-France (résolution à maille ultra fine) n’entrevoit rien de particulier. Oui quelques orages sont prévu entre Gard et Hérault le lendemain en matinée mais sans plus. Les cumuls sont de l’ordre de 10mm bref rien de violent !! Nous sommes sur la mise à jour qui sort entre 16h et 17h et qui sert de communication pour la plupart des JT ou Autorités.. (la plupart des modèles de prévision n’entrevoyaient rien de violent sauf 1)

 

Plus tard dans la soirée de lundi, une nouvelle mise à jour du modèle Arome se réalise vers 23h00 (il en fait 4 par jour). Et la le scenario est tout autre !!!

Il réagit et prévoit un orage fort plutôt mobile toujours entre le Gard et l’Herault. Il prévoit une dynamique d’altitude parfaite pour former un orage supercellulaire..

Mais quel crédit apporter à cette seule mise à jour ?

 

Du coté de Météo-France, le prévisionniste a du se gratter la tête quelques minutes.. Surtout que la plupart des modèles n’envisageaient toujours aucun scénario aussi extrême.. (Sauf 2 maintenant !)

Il y aura une nouvelle mise à jour mardi vers 06h00 avant ce possible évènement météorologique.. Elle est sûrement attendu avant toute communication..

Vers 06h00, la nouvelle mise à jour se réalise et doit laisser les prévisionnistes encore plus Pantois ! La prévision s’aggrave encore et devient extrême avec un orage moins mobile et presque hors-norme !

Le modèle de prévision devient-il fou ? Faut-il prendre au sérieux ces dernières mises à jour presque seul contre tous.. au risque d’une erreur !

 

Il n’y aura plus de mise à jour disponible avant l’évènement. Sous cet orage biblique, Arome prévoit trés localement des cumuls de plus de 300mm en quelques heures seulement !!!!

Cette dernière prévision est totalement hors norme..

 

Météo-France réagit est place les 2 départements en vigilance orange. Mais il est fort probable qu’ils ne fassent pas totalement confiance à ce calcul numérique. Car voici le bulletin diffusé par le CMIR Sud-Est :

Qualification du phénomène :
Épisode pluvio-orageux nécessitant un suivi particulier du fait du risque non négligeable de phénomènes violents.

Faits nouveaux :
Passage des départements de l’Hérault et du Gard en vigilance Orange pour les paramètres orage et pluie-inondation.

Situation actuelle :
L’événement n’a pas encore commencé.

Evolution prévue :
En matinée, des orages se déclenchent sur l’Hérault et le Gard.
La totalité des deux départements n’est pas concernée par cet épisode, qui devrait rester localisé.
Ces orages pourront être violents et peu mobiles. Ils pourront donner 80 à 100 mm, voire plus, en peu de temps.
De fortes rafales de vent, de la grêle et une activité électrique marquée sont également attendus.
L’activité orageuse s’estompe en cours d’après-midi.

80 à 100mm, voir plus..!

Météo-France à le pied sur le frein car leur modèle en prévoit le double voir localement le triple… Ils restent prudent face au risque réel d’une surestimation..

 

  • OBSERVATIONS 

Dés 06h00, plusieurs cellules orageuses circulent sur l’Hérault mais le caractère convectif reste modéré avec une activité électrique presque nul !

Vers 09h00, le phasage entre air froid d’altitude et convergence d’air chaud au sol devient optimale. Une supercellule se forme entre Quissac et Claret. La convection devient hors-norme et l’activité électrique explose littéralement.

Nous voilà passé d’un feu de chambre à un feu d’immeuble en moins d’une heure comme le prévoyaient le modèles Arome.

Les images satellites montrent l’organisation parfaite de cette supercellule incroyable qui va provoquer des nuages jusqu’en Italie. On distingue nettement les sommets pénétrants du bouillonnement convectif de cette orage (-75° au sommet des nuages).

 

La convection est tellement extrême qu’elle génère des ondes parfaitement réparables en périphérie de celui-ci..

Vers 10h00 la situation météorologique est sérieuse et du coté de Météo-France on doit réaliser que le modèle de prévision Arome avait tout juste.

La nouvelle mise à jour est en cours mais pas la peine d’attendre. Le bulletin diffusé par le CNP à Toulouse revoit les cumuls largement à la hausse :

Qualification du phénomène :
* Sur Gard et Hérault :
Episode pluvio-orageux nécessitant une vigilance particulière car il existe un risque non négligeable de phénomène violent.
* Sur Midi-Pyrénées :
Episode pluvio-orageux actif nécessitant un suivi particulier compte tenu de sa persistance et des cumuls associés.

Faits nouveaux :
Passage de 5 départements de Midi-Pyrénées en vigilance Orange pour les paramètres orage et pluie-inondation.

Situation actuelle :
* Sur Gard et Hérault :
Depuis la fin de nuit de fortes cellules orageuses se déclenchent sur une zone allant des régions Montpellierenne et Nimoise jusqu’aux Cévennes. Des cumuls de 150 mm en 3 heures ont été mesurés à Quissac. En certains secteurs, la lame d’eau estimée dépasse les 150 mm.
* Sur Midi-Pyrénées :
Temps actuellement calme et doux sur la région.

Evolution prévue :
* Sur Gard et Hérault :
Cette situation pluvio-orageuse se poursuit toute la matinée sur l’Hérault et le Gard. Les zones les plus affectées sont le Gard et le nord de l’Hérault.
Ces orages sont localement violents et peu mobiles, en particulier sur les premiers reliefs du Gard. Ils peuvent donner 80 à 100 mm en peu de temps.
De fortes rafales de vent, de la grêle et une activité électrique marquée sont également attendus.
Les cumuls attendus devraient dépasser localement 200 mm.
L’activité orageuse s’estompe par l’ouest.

L’activité électrique est vraiment incroyable avec 19.000 décharges enregistrées sur le Gard. Avec un pic à 6000 décharges / heure et 1500 décharges rien que sur la commune de Vauvert où l’orage va stationner le plus longtemps.

 

Les rafales descendantes de cette colonne convective dépassent les 100 km/h.. Les précipitations sont extrêmes puisqu’on a relevé 111mm sur 1h !

A 11h35, Météo-France place le département du Gard en vigilance rouge “pluie-inondations” :

Qualification du phénomène :
Épisode pluvio-orageux nécessitant un suivi particulier du fait du risque de phénomènes violents.

Faits nouveaux :
Passage en rouge du Gard

Situation actuelle :
Depuis la fin de nuit de fortes cellules orageuses se déclenchent sur une zone allant des régions Montpellierenne et Nimoise jusqu’aux Cévennes.
On a déjà mesuré à Saint-Dionésy 184 mm en 3 h dont 111 mm en 1h.

Evolution prévue :
Cette situation pluvio-orageuse se poursuit jusqu’en début d’après-midi sur le nord de l’Hérault et surtout le Gard.
Ces orages sont localement violents et peu mobiles, en particulier sur les premiers reliefs du Gard. Ils peuvent donner 100 mm en très peu de temps, provoquant des crues éclair sur les petits cours d’eau.
De fortes rafales de vent, de la grêle et une activité électrique marquée sont également présentes.
Les cumuls attendus atteignent localement 200 à 250 mm.
L’activité orageuse s’estompe en cours d’après-midi.

Mais au Sud-Ouest de Nîmes la situation est déjà extrêmement compliquée depuis 11h00 et de nombreux ruisseaux réagissent violement. Le Vistre et le Rhony rentrent dans une crue éclair qui va surprendre plusieurs personnes et inonde l’autoroute A9.

 

Vers 12h30, l’alimentation en basse couche est cassée et l’orage cesse enfin..

 

  • BILAN PLUVIOMETRIQUE

Les cumuls relevés sous cet orage rentre dans l’histoire, puisqu’une station du réseau M-F à Saint-Dionisy a relevé 276mm dont 244mm en 3 heures. Record retenu et peut-être trop rapidement communiqué par Météo-France.

Car en regardant de plus prés ses relevés, elle a mesurée en réalité 260mm sur 3h glissantes entre 9h15 et 12h15 ! Dont 20mm en 5 minutes.

 

Ca n’est pas le record départemental sur 3h pour le Gard contrairement à certains communiqués. En effet le Le 19 septembre 2020, il était tombé 362 mm en 3h à Valleraugue.

Ca n’est pas non plus un épisode méditerranéen contrairement à certaines communications !

C’est un ORAGE en V rétrograde localisé comme il s’en produit chaque année autour de la Méditerranée. Plus particulièrement en automne et au printemps.

 

Généralement il frappe à l’échelle de quelques communes.

L’intérêt de cet article est de vous faire comprendre la complexité de la prévision sur ce véritable cas d’école et les doutes qui règnent systématiquement autour d’une prévision.

Le modèle Arome de Météo-France a certes mis du temps à réagir et apprécier la dynamique d’altitude mais il a finit par avoir juste. Le fait qu’il soit isolé dans sa prévision extrême a conduit sûrement à avoir une grande prudence de la part des prévisionnistes sur les premiers bulletins de vigilance.

Vu les réactions hydriques ont peu se réjouir pour le moment qu’il n’y a pas de victimes. Toutefois, selon les médias, une personne reste portée disparue. Elle aurait été aperçu emportée dans le Rhony en crue.

0 Partages