Samedi 23 novembre 2019

Episode pluvieux très remarquable accentué par son contexte :

Synoptique :

Une synoptique classique qui est souvent à l’origine de forte intempéries sur le bassin méditerranéen.

Une dépression très creuse 980 Hpa transite sur le Golfe de Gascogne direction le Golfe du Lion en se comblant à 995 Hpa puis 1000 Hpa en direction du Golfe de Gênes.

Cette synoptique génère un épisode de pluie de 7 jours avec une intensification notable du vendredi 22 en soirée au samedi 23 en soirée. C’est cette intensification qui va générer une situation de crise sur le département avec des crues remarquables. Cette dépression n’a semble t-il pas était nommée par les services météorologique de Météo-France. Toutefois, l’agence météorologique espagnole AEMET la surnomme « CECILIA » en mettant en garde sa population.

Contexte météorologique des jours précédents :

Cet épisode s’inscrit dans un contexte automnal particulièrement pluvieux. 2 facteurs aggravants vont avoir un rôle majeur dans les intempéries à venir :

  • Une teneur en eau des sols qui est à saturation par plusieurs épisodes pluvieux depuis le 14 octobre 2019. Les cumuls relevés depuis cette date sur notre station de Nice Pessicart sont très remarquables. (Pour mémoire la station Météo-France de Nice aéroport a présenté un dysfonctionnement du pluviomètre sur les 2 premier jour de novembre. Ses relevés ne sont donc pas complètement exhaustifs)

  • D’importantes chutes de neige sont tombées à partir de 1200m la semaine précédente cet épisode. Malheureusement il resté encore pas mal de neige vers 1500m et l’iso 0°  moyen de cette épisode se situé vers 1900m approximativement.

La partie prévision :

Les modèles de prévisions météorologiques numériques à mailles fines anticipent très bien cette dégradation. Ils placent clairement le Var 83 en ligne de mire ainsi que la moitié Ouest des Alpes-Maritimes.

Le jeudi en fin de journée nous lançons cette vigilance via notre application :

Actuellement le Var 83 semble plus en ligne de mire des pluies peu mobiles avec localement de forts cumuls horaires.

Toutefois les cumuls en moins de 48h restent forts : La partie Esterel et aux pieds des baous Vencois semble mieux placés pour dépasser les 150mm. Ailleurs dans le 06 les 100mm seront souvent dépassé. On aperçoit nettement la différence des cumuls avec nos voisins varois qui eux pourraient dépasser plus souvent la barre de 200mm voir très localement plus.

L’iso 0° se situe vers 1800m voir un peu plus haut du côté des préalpes de Grasse. En espérant pas trop de fortes intensités pour éviter le lessivage de Gréolières-les-neiges et l’Audibergue !

C’est d’ailleurs là toute l’inconnue de cette épisode. Car en plus de ces cumuls tombés du ciel qui vont gonfler les cours d’eau. Il faudra sûrement rajouter la fonte de neige des stations cités ci-dessus. Ce qui devrait rendre les cours d’eau menaçant entre samedi fin de journée et nuit de samedi à dimanche. Il faudra être très attentifs car le risque de crue sera bien présent dans ce contexte particulièrement pluvieux des 4 dernières semaines. Notamment la Siagne / la Brague / le Loup / le Malvan / La Cagnes / l’Esteron.

Le réseau routier secondaire pourraient connaitre également de fortes perturbations suite aux risque d’éboulements et de glissement de terrain.

Le vent d’Est forcit en matinée et des rafales à 90 / 100 km/h qui seront possible sur les caps entre Antibes et Esterel. Attention à la mer qui va devenir agitée avec possible houle de sud de 3 à 4m toujours entre Esterel et Cagnes à priori.

Samedi au petit matin, un petit décalage à l’Est survient sur les prévisions des plus forts cumuls. Un épisode R3+ devient alors très certain sur l’Ouest du 06. Extrait du bulletin Météo-France ci-dessous :

Alpes-Maritimes : après une accalmie en cette fin de nuit de vendredi à samedi, de nouvelles pluies orageuses remontent de Méditerranée en cours de matinée de samedi. Les précipitations se renforcent et deviennent fortes à la mi-journée, en prenant un caractère orageux plus marqué. Les cumuls attendus sont plus importants que ceux de la nuit, avec 30 à 60 mm en 1 à 3h. Les pluies deviennent moins importantes cet après-midi mais des lignes orageuses continuent de remonter jusque dans la nuit de samedi à dimanche.
Sur l’épisode, de vendredi 18h lég. à samedi 18h lég., les cumuls de pluies atteignent généralement 70 à 100 mm sur le département, 100-150 mm sur les baous et moyen-pays de Nice et jusqu’à 150-200 mm sur les pré-Alpes de Grasse.

Nous publions à 07h30 un message simple et visuel via notre page Facebook :

Alors que via notre application le message est tout aussi simple mais plus précis :

⚠️ Le modèle Arpege cible particulièrement une ligne des Adrets de l’Esterel jusqu’à Courmes en passant par Grasse pour recevoir plus de 200mm ⚠️

LIMITEZ LES DÉPLACEMENTS AUJOURD’HUI ET CE SOIR OU LE PIC DE CETTE DÉGRADATION EST ATTENDU ⚠️

LA MENACE DES COURS D’EAU NOTAMMENT CEUX AUX PIEDS DE L’ESTEREL ET DES PRÉALPES DE GRASSE SONT À ANTICIPER !

Observations :

Dans la nuit de vendredi à samedi , la dégradation se met en place avec des pluies relativement modérées mais continues. Au petit matin de samedi, les cumuls marquent déjà une nette différence entre l’Ouest et l’Est du 06.

  • 40 à 50mm de Cannes à St Vallier
  • 15 à 20mm de Nice à Menton

Toute la matinée de samedi, la pluie se poursuit sans discontinuer. Aucune intensité horaire supérieure à 20mm n’est relevée mais 10 à 15mm/h sans arrêt. Les cours d’eau commencent leur mécanisme de crue notamment entre l’Esteron, la Brague et la Siagne. On relève à 11h00 sur notre réseau généralement 70mm sur l’Ouest du 06 et 50mm plus à l’Est.

A la mi-journée, les crues provoquent les premiers débordements. A Biot, la Brague débordent dans ses points bas et la ville déclenche l’alerte à la population.

A Pegomas c’est la Mourachone qui est sur le point de déborder. L’Estéron rentre en crue également. Les pluies persistent sans discontinuer !

Quelques heures plus tard les crues s’aggravent et la Siagne déborde de plus en plus largement.

La Brague à Biot commence à submerger le pont de l’autoroute. Celle-ci sera coupée à la circulation jusqu’à tard dans la nuit :

A noter aussi que la forte houle de sud est bien établi sur l’ensemble du littoral. Elle empêche l’écoulement des cours d’eau :

A Monaco, en pleine vigilance météorologique, la course no-finish-line est maintenue par les organisateurs malgré les conditions météorologiques. Dans l’après-midi, une participante est emportée au-dessus des protections de la digue du port. Elle est évacuée en urgence absolu sur l’hôpital Pasteur.

Vers 14h00 le Loup amorce une crue majeur avec un débit qui approche 200m3/sec :

Les glissement de terrain sont très nombreux et parfois impressionnants :

Photos ci-dessus et ci-dessous à Nice et Mandelieu

Ici à Nice Nord :

En fin de journée à Cagnes / mer, un homme est emporté dans un glissement de terrain avec son bungalow. Il sera extrait après une opération de secours qui a duré de longues heures et mobilisé plus de 40 SP :

Face à cette situation, Météo-France active sa vigilance rouge pluie-inondations et crue à 16h00. C’est la première fois qu’elle est déclenchée dans notre département :

Le préfet active le plan ORSEC inondation via le Centre Opérationnel Départemental actif en préfecture. Il déclenche le système d’alerte à la population. Les sirènes retentissent dans la plupart des communes qui bordent un cours d’eau en crue. Les scènes sont parfois surréaliste :

La ville de Cannes met en oeuvre pour la première fois sont système d’alerte installé après les terribles inondations meurtrières du 3 octobre 2015 :

 

A 17h00, les cumuls en 24h sur le réseau Météo-France dépassent localement les 170mm comme à Coursegoules et Caussols ⤵️

A 19h33, les pluies continuent inlassablement de tomber. Le Loup submerge ses digues et les inondations s’aggravent dans Villeneuve-Loubet. Notamment quartier des Ferrayonnes durement sinistrés. Le capteur de Vigicrue est arraché et nous n’avons plus aucune donnée.

Les hélicoptères procèdent à de nombreux sauvetages et mises en sécurité de nuit :

A Pégomas aussi, de nombreuses personnes prisent aux pièges de la montée des eaux sont évacuées en urgence dans la nuit :

(Photo Sdis06)

Ce n’est qu’en cours de nuit vers 23h00 que tout les cours d’eau amorcent leur décrue à la faveur de pluies moins fortes et moins continues. Toutefois les missions de secours se poursuivent toute la nuit :

 

A 6h00, la vigilance rouge pour pluie-inondations et crue est levée.

Dimanche 24 novembre au petit matin, les dégâts restent bien visibles et certaines zones restent fortement inondées :

De très nombreuses routes sont coupées suite à des éboulements ou coulées de boue.

A l’Est, la route entre Menton et Sospel est également fermée à hauteur de Monti :

Le retour à la normale sera long. La pénétrante du Paillon doit être fermée également suite à un affaiblissement de la digue qui porte la route. Événement lié à la crue du Paillon :

Bref même le lundi matin, les réseaux routiers souffrent encore et les bouchons sont à rallonge :

Les sapeurs-pompiers continuent leur interventions également :

La protection-civile des Alpes-Maritimes a recu des précieux renforts des autres départements avec des unités lourdes de soutien à la population :

Quelques chiffres :

Durant cet épisode, entre le vendredi 22 à 14h00 et dimanche 24 à 14h, les cumuls sont très remarquables selon – Météo France

– Caussols 266mm

– Tanneron 353mm

Les cumuls sur notre réseau en un peu moins de 48h :

  • Saint Vallier de Thiey 200mm
  • Cipières 177mm
  • Valbonne 164mm
  • Biot 155mm
  • Nice Pessicart 151mm
  • Vence 130mm
  • Clans 116mm
  • Tourette-Levens 100mm

 

Côté houle, la bouée marine de Météo-France au large de la Côte-d’Azur a relevé une vague de 5.7m à 15h00 UTC :

 

En altitude, des fortes chutes de neige ce sont produites au dessus de 1800m. La nivose de Météo-France relève 1 mètre vers 2400m dans le Mercantour :

L’accès à Isola 2000 a d’ailleurs était fermé samedi et dimanche jusqu’à 16h00 en raison du risque d’avalanche.

 

 

Ce bulletin sera mis à jour vendredi en soirée avec la dernière actualisation des modèles de prévision à mailles fines.

Le vendredi en fin de journée des signaux d’une très forte dégradation émit clairement. Météo-France place le département en vigilance orange :

Voici son bulletin émit à 16h00 : Les pluies deviennent fortes avec un risque d’orages sur les zones littorales et premiers baous à compter de vendredi soir et seconde partie de nuit de vendredi à samedi. Même si par moments, les intensités baissent, cet épisode perdure jusque dans la nuit de samedi à dimanche. Sur l’épisode, les cumuls de pluies pourront atteindre 70 à 100 mm, mais jusqu’à probablement 100-180 mm sur les pré-Alpes de Grasse, vers 100-120 mm sur les baous et moyen-pays de Nice.

Suivi et observations du phénomène :

Dimanche en matinée :

Tous les cours d’eau ont amorcé leur décrue sur notre département. Les pluies se poursuivent mais sans intensité notable.

Les cumuls sur notre réseau en un peu moins de 48h :

  • Saint Vallier de Thiey 200mm
  • Cipières 177mm
  • Valbonne 164mm
  • Biot 155mm
  • Nice Pessicart 151mm
  • Vence 130mm
  • Clans 116mm
  • Tourette-Levens 100mm

Mais des pointes à 250mm ont été observé sur le réseau Météo-France.

Il va falloir attendre la fin de la journée pour que les pluies cessent totalement.

Fin de la vigilance pluie-inondations vers 10h00 ce matin et avalanches vers 16h00.

Samedi en soirée :

Des cumuls pointent à plus de 170mm sur l’arrière pays Grassois. Souvent 150mm sur une bonne moitié Ouest alors que l’Est se trouve plus épargné.

 

La plupart des cours d’eau continuent à monter progressivement mais sans pic rapide. Seule la Brague amorce une timide baisse selon le capteur vigicrue. Mais sous fortes averses elle pourrait remonter ⚠️

Les pluies vont se poursuivre cette nuit avec parfois des intensités fortes (notamment la zone Esterel) entrecoupés de périodes d’accalmies. Il faudra attendre la matinée de dimanche pour connaître une relative accalmie car des averses nettement plus localisées et brèves seront encore possible toute la journée.

La situation devra donc certainement revenir au calme dans la matinée de dimanche où l’on pourra constater les dégâts. Nous appelons donc à maintenir la vigilance cette nuit et à limiter les déplacements. Consigne du préfet ⤵️

Samedi à 16h00 :

Situation très compliquée et qui va s’aggraver dans les heures à venir. Globalement 120mm sur une large moitié Ouest du 06. Des averses qui remonte encore par paquets jusqu’à tard dans la nuit. Une forte houle de sud qui empêche l’évacuation des cours d’eau. Les cours d’eau vont continuer à monter.

En conséquence pour la première fois sur les Alpes-Maritimes Météo-France émet sa vigilance rouge pluie-inondations et le préfet déclenche le plan ORSEC inondations ⚠️

Adoptez les bons comportements :

Samedi à midi :

70 à 80mm de pluie à l’ouest. 50 à 60mm plus à l’Est. Les cours d’eau réagissent fortement ⚠️ Éloignez vous des zones de crues ⚠️

Les 1ers débordements en cours sur le secteur de Pegomas. Persistance des pluies au cours de ces prochaines heures. Mesures préventives recommandées.

LIMITEZ vos déplacements.

Samedi matin 06h00 :

On observe déjà une différence de cumuls de pluie tombé cette nuit entre L’Est du 06 et L’Ouest :

  • 40 à 50mm de Cannes à St Vallier
  • 15 à 20mm de Nice à Menton

Pas d’intensité notable cette nuit mais pour autant la Siagne à amorcé un mécanisme de crue à presque 2m75

Météo-France a mis à jour son bulletin. Les cumuls prévus sont en légère hausse notamment sur Esterel en raison d’un léger décalage à l’Est. Voici son bulletin ⤵️

Après une accalmie en cette fin de nuit de vendredi à samedi, de nouvelles pluies orageuses remontent de Méditerranée en cours de matinée de samedi. Les précipitations se renforcent et deviennent fortes à la mi-journée, en prenant un caractère orageux plus marqué. Les cumuls attendus sont plus importants que ceux de la nuit, avec 30 à 60 mm en 1 à 3h. Les pluies deviennent moins importantes cet après-midi mais des lignes orageuses continuent de remonter jusque dans la nuit de samedi à dimanche.
Sur l’épisode, de vendredi 18h lég. à samedi 18h lég., les cumuls de pluies atteignent généralement 70 à 100 mm sur le département, 100-150 mm sur les baous et moyen-pays de Nice et jusqu’à 150-200 mm sur les pré-Alpes de Grasse.

Bref vous l’avez compris c’est aujourd’hui que les choses vont se compliquer réellement !

⚠️ Le modèle Arpege cible particulièrement une ligne des Adrets de l’Esterel jusqu’à Courmes en passant par Grasse pour recevoir plus de 200mm ⚠️

LIMITEZ LES DÉPLACEMENTS AUJOURD’HUI ET CE SOIR OU LE PIC DE CETTE DÉGRADATION EST ATTENDU ⚠️

LA MENACE DES COURS D’EAU NOTAMMENT CEUX AUX PIEDS DE L’ESTEREL ET DES PRÉALPES DE GRASSE SONT À ANTICIPER !

 

Bulletin émis le 22/11/19 en fin de journée :

Important épisode de pluies orageuses se produisant dans un contexte de sols déjà très humidifiés.

Météo-France place le département en vigilance orange :

Voici son bulletin émit à 16h00 : Les pluies deviennent fortes avec un risque d’orages sur les zones littorales et premiers baous à compter de vendredi soir et seconde partie de nuit de vendredi à samedi. Même si par moments, les intensités baissent, cet épisode perdure jusque dans la nuit de samedi à dimanche. Sur l’épisode, les cumuls de pluies pourront atteindre 70 à 100 mm, mais jusqu’à probablement 100-180 mm sur les pré-Alpes de Grasse, vers 100-120 mm sur les baous et moyen-pays de Nice.

Nous rajoutons que des intensités de 30mm/h pourront être observé par moment.

Dans un contexte de sols saturés, les cours d’eau finiront par réagir fortement.
Les pics de crues devraient intervenir entre la mi-journée et le début de soirée de samedi pour les bassins de relative petites tailles (Malvan, Brague, Siagne, la Cagnes, Le Paillon, La Bevera, La Roya) et peut-être ultérieurement pour les plus gros bassins comme le fleuve Var.
Les cours d’eau les plus exposés semblent être sur le moitié Ouest du 06 et encore plus particulièrement au pied de l’Estérel.

  • Des inondations dans les lits majeurs des cours d’eau sont à surveiller.
  • Les conditions de circulation peuvent être rendues difficiles sur l’ensemble du réseau et des perturbations peuvent affecter les transports ferroviaires.
  • Des coupures d’électricité peuvent se produire.
  • Les digues peuvent être fragilisées ou submergées.
  • Des glissements de terrains / Éboulements très très probable.
  • Une houle forte pourrait submerger certains axes côtiers vulnérables

Place au suivi de cette dégradation, et pour votre sécurité limitez vos déplacements. Pour les communes qui bordent les cours d’eau nous vous appelons à la plus grande vigilance et à anticiper cet événement météorologique.

Bulletin émis le 21/11/19 en fin de journée :

Épisode méditerranéen se poursuivant mais gagnant en intensité en matinée notamment sur les reliefs de Préalpes d’Azur.

Ces pluies se poursuivront une bonne partie de la nuit suivante.

Actuellement le Var 83 semble plus en ligne de mire des pluies peu mobiles avec localement de forts cumuls horaires.

Toutefois les cumuls en moins de 48h restent forts :

  • La partie Esterel et aux pieds des baous Vencois semble mieux placés pour dépasser les 150mm
  • Ailleurs dans le 06 les 100mm seront souvent dépassés
  • On aperçoit nettement la différence des cumuls avec nos voisins varois qui eux pourraient dépasser plus souvent la barre de 200mm voir très localement plus.

L’iso 0° se situe vers 1800m voir un peu plus haut du côté des préalpes de Grasse. En espérant pas trop de fortes intensités pour éviter le lessivage de Gréolières-les-neiges et l’Audibergue !

C’est d’ailleurs là toute l’inconnue de cette épisode. Car en plus de ces cumuls tombés du ciel qui vont gonfler les cours d’eau. Il faudra sûrement rajouter la fonte de neige des stations cités ci-dessus. Ce qui devrait rendre les cours d’eau menaçant entre samedi fin de journée et nuit de samedi à dimanche. Il faudra être très attentifs car le risque de crue sera bien présent dans ce contexte particulièrement pluvieux des 4 dernières semaines. Notamment la Siagne / la Brague / le Loup / le Malvan / La Cagnes / l’Esteron.

Le réseau routier secondaire pourraient connaitre également de fortes perturbations suite aux risque d’éboulements et de glissement de terrain.

Le vent d’Est forcit encore en matinée et des rafales à 90 / 100 km/h qui seront possible sur les caps entre Antibes et Esterel. Attention à la mer qui va devenir agitée avec possible houle de sud de 3 à 4m toujours entre Esterel et Cagnes à priori.

Ce bulletin sera mis à jour vendredi en soirée avec la dernière actualisation des modèles de prévision à mailles fines.

4 Partages