Tempête Adrian 29 octobre 2018

Adrian est une dépression exceptionnellement creuse qui va évoluer en Méditerranée suite à une coule d’air arctique sur une grande partie de l’Europe.

Elle va engendrer un changement de temps radical après un été qui ne semblait plus en finir !

SYNOPTIQUE :

Une descente d’air froid très marquée va atteindre la méditerranée. En conséquence, l’arrivée d’une masse d’air très très froide en altitude (-20 à -25° vers 5000m) sur une méditerranée encore chaude (20° voir 21° en bord de mer) pour la saison. Ce contraste génère une méso-dépression profonde à proximité immédiates de nos côtes.

Sa naissance est très bien anticipée par les principaux modèles GFS / CEP plusieurs jours à l’avance entre Sardaigne et Corse. En revanche, sa trajectoire précise est difficilement cernable par les modèles à maille fine laissant planer beaucoup d’hésitation sur les prévision !

PHASE D’ALERTE :

Le 23 octobre 2018, nous commençons à évoquer le changement de temps et l’agitation à venir. Le 26 octobre 2018, alors que la chronologie est encore floue. Nous émettons les premières alertes via notre application et sur les réseaux sociaux. Pour nous la tempête ne fait plus de doute :

Voici son contenu :

Nature de l’évènement : Episode méditerranéen potentiellement durable et explosif.

Début de l’Evènement : Dimanche 28 octobre 2018.

Fin de l’évènement : Lundi 29 octobre 2018 après-midi.

Des remontées pluvio-orageuses successives risquent de se produire régulièrement sur les départements méditerranéens. Les cumuls estimés actuellement sur le 06 sont de l’ordre de 150 litres/m² sur une grande partie de nos reliefs voir très localement jusqu’à 200 litres/m² en 48h. Couplé à ces pluies, des vents tempétueux pour par moment nous affecter notamment sur le bord de mer. Générant un phénomène de vagues submersives. Egalement le grand retour de la neige au-dessus de 2000m ce qui entrainera la fermeture des principaux cols encore ouvert.

Via les réseaux sociaux nous lançons cet appel à la vigilance :

SUIVI DE LA DEGRADATION :

Samedi 27 et dimanche 28 octobre 2018, des pluies se produisent sous un flux de sud doux mais humide. Les cumuls restent raisonnable mais ils saturent les sols. On observe entre samedi et dimanche localement 50mm et entre  25 et 35mm ailleurs. L’instabilité gagne son paroxysme dans la nuit du dimanche 28 au lundi 29 octobre 2018. Météo-France place d’ailleurs le département en vigilance orange pour « orage » et « pluie et inondation » et jaune pour « vagues-submersion »

Une première salve orageuse sera bien au rendez vous dans la nuit sur notre département avec un vent d’Est qui s’établit autour de 75 km/h.

Au petit matin, la convergence se situe au large de Toulon avec un corps orageux très pluvieux.

Vers 10h50, une puissante averse orageuse aborde l’Esterel et remonte sur St Vallier.

 

Elle sera à l’origine d’une forte Tornade EF 0 sur un lotissement du Tanneron.

Vers midi, le vent est bien présent en altitude sur les Alpes-Maritimes .

3 balises dépassent déjà les 100 km/h :

  • Le Mas 123 km/h
  • Gourdon 116 km/h
  • Cheiron 114 km/h

Elles seront rejoint dans l’après-midi par :

  • Peira Cava 123 km/h
  • Sospel 112 km/h
  • Mont Agel 128 km/h !

Les stations de Levens et Menton ont frôlé les 100 km/h avec respectivement 96 et 94 km/h. Ailleurs le vent est resté plus modéré..

Dans l’après-midi, la récurrence des fortes précipitations à l’Ouest de l’Esterel inquiète ! Les 100mm en moins de 24h sont dépassés sur cette zone qui avait déjà reçu plus de 200mm début octobre. Les sols réagissent rapidement avec des points bas inondés rapidement. La Narturby débordent en de nombreux points bas également. L’intervention du Dragon 06 est nécessaire.

Sur les Alpes-Maritimes la situation est plutôt calme sur les plan des inondations. L’Esteron marque une crue très modérée de 1m40 en 1h30 de temps.

Mais les précipitations vont perdurer jusqu’en soirée. La dépression Adrian va passer aux abord de Menton en soirée. On y distingue très nettement l’enroulement sur l’animation radar des pluies :

Le centre dépressionnaire est mesuré à 970 Hpa par une bouée maritime. Notre station VP2 de Nice Pessicart enregistre 980.3 Hpa à 19h02 précise. Ce qui est record depuis son installation en 2016.

Et c’est à ce moment que les choses vont se compliquer pour notre département alors que vers 20h00 les vigilances oranges sont levées par Meteo-France.

Une forte houle avec un phénomène de surcôte va se renforcer très nettement.

On frôle le drame à Nice en soirée avec une personne inconsciente du risque qui est happé par une forte vague.

Des vagues jusqu’à 7.5m de hauteur sont mesurées par une bouée au large :

 

Dans les ports de Monaco et Menton ça s’agite beaucoup.

Cette houle va faire de très nombreux notamment entre Cagnes sur Mer et Menton. Au lever du jour les dégâts sont impressionnants :

La Corse qui a été placé en vigilance rouge par Météo France a etait énormément touché aussi. Les vents ont dépassés les 189 km/h localement.

Plus au Nord en France c’est l’arrivé précoce de la neige qui a provoqué quelques perturbations :

D’ailleurs sur nos reliefs la neige a fait son arrivé aussi. Avec 15 cm mesuré de neige au col de la lombarde à 2300m.

Les stations ont pris une allure hivernale precoce et éphémère comme ci-dessous à Valberg :

 

L’Italie grande victime de la Tempête Adrian :

Ci-dessus des chutes de neige exceptionnelles a Cervinia 2050m au Val d’Aoste.

Des forêts ravagés par des severes rafales de vents sur le nord de l’Italie comme ci-dessous à Belluno au Col di Lana via Italua Live Meteo :

Venise les pieds dans l’eau

Un peu au sud de Rome a Terracina :

Le bilan est très lourd en Italie. 20 morts sont recensés :

 

0 Partages