Tempête Zeus.

#Zeus est une dépression qui prend naissance en Atlantique dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 mars 2017.

Elle s’est creusée rapidement face aux côtes bretonnes pour atteindre 1000 hPa. D’ailleurs beaucoup plus qu’initialement prévu par les modèles. Les rafales sur la façade bretonne sont beaucoup plus violente que les prévisions. Un record de 193 km/h est enregistré à Camaret-sur-Mer.

De notre coté nous surveillons l’impact de cette tempête pour les Alpes-Maritimes. Des vents forts sont attendus mais cela reste un épisode assez « classique » sur les prévisions jusqu’à dimanche ! Nous remarquons tout de même des vents moyens à plus de 100 km/h mais sur la Méditerranée donc sans incidence dans les terres.

 

 

Mais forcement, la mise à jour des modèles à partir de dimanche soir, revoit l’intensité et la trajectoire de cette dépression. Notre équipe rentre en alerte ! En réalité, la dépression qui va nous secouer n’est pas #Zeus mais un creusement secondaire de Zeus qui se dirige vers la mer Adriatique. Elle n’a d’ailleurs actuellement toujours pas été nommée ! Elle ne le sera pas, le prénom suivant sur la liste qui était « Adriano » a été attribué à une autre dépression.

 

Lundi 6 mars 2017 au matin, les modèles confirment toujours les intensités violentes des vents sur le 06 est plus particulièrement sur l’ouest ! Météo-France diffuse une vigilance orange pour Vent Violent vers 10h00. elle est valable du lundi 6 mars 18h00 au Mardi 7 mars 06h00. Nous relayons sans attendre cette information avec les consignes à appliquer.

 

Lundi vers 14h00, nous qualifions cet événement météorologique d’exceptionnel. Les publications sont multipliées via notre page Facebook, site internet et via des notifications sur notre application mobile « Meteo06 ». Les derniers mises à jour renforcent encore les vents attendus en soirée et nuit :

 

 

Nous mettons en alerte également nos partenaires (Protection civile / Croix rouge et France bleu azur) et abonnés avec le bulletin ci-dessous :

Bonjour,
Les dernières prévisions renforcent les rafales de vent sur l’ouest du département en soirée.
C’est une tempête hivernale marquée à localement violente sur l’ouest du 06.
– Dés 18h00 le vent devrait considérablement se renforcer sur le littoral du département avec des rafales entre 90 et 100km/h sur le bassin Cannois, jusqu’à 110km/h sur les endroits exposés comme Théoule, les îles de Lérins ou le Cap d’Antibes.
A l’est d’Antibes le vent devrait être moins violent avec tout de même des rafales entre 70 et 80km/h possibles.
– Dans le même temps les rafales devraient également devenir puissantes sur la région Grassoise et le Cheiron ainsi que sur le Mercantour avec déjà quelques valeurs autour de 100km/h possibles. Attention également en station, un vent très turbulent est probable avec des rafales approchant voir dépassant localement les 100km/h.
– Alors que le vent se calme relativement en soirée sur le littoral, passant sous les 100km/h, celui-ci se renforce fortement sur le Cheiron et le pays Grassois, en effet à partir de 23h00 des rafales pouvant très localement atteindre les 150km/h sont possibles. Dans l’ensemble les vents devraient souffler autour de 130km/h en rafales, particulièrement dans la région de Saint-Cézaire, Gréolières, Escragnoles, Gourdon, Coursegoules…
Le vent se calme progressivement en fin de nuit sur ces secteurs.
Des perturbations sur les réseaux routiers suite aux chutes d’arbres et des coupures électrique sont à craindre fortement.
Cordialement.
Équipe Nice Météo06

En fin de journée de lundi, le vent de nord / Nord-ouest se met en place. Les premières rafales dépassent déjà les 100 Km/h vers 17h00. Une mesure est déjà faite sur Gréolières à 125 km/h. Celle-ci, nous laisse présager que les vents attendus risquent d’être au-dessus des prévisions… A noter également, la mort d’un livreur dans le département voisin, à Thorame-Haute, écrasé par une branche d’arbre.

Toutefois le paroxysme de cet épisode est attendu en fin de soirée et milieu de nuit. En effet, c’est à ce moment que la pseudo dépression Zeus aborde la mer Adriatique et que le puissant courant de jet est au-dessus du sud-est :

Lundi à 22h30 les rafales atteignent déjà les :

  • 158 km/h sur Saint Cézaire sur Siagne,
  • 145 km/h sur Chateauneuf de Grasse,

Alors qu’à l’Est d’Antibes les rafales sont moins marquées comme prévu avec 90 km/h sur Nice aéroport et 82 km/h sur La Turbie.

Les premiers dégâts sont signalés avec des routes barrées et des coupures d’électricité et des toitures endommagées autour de Grasse. Les premières images nous parviennent et elles témoignent de la violence des bourrasques :

Algeco soulevé et renversé par les rafales de vents à Grasse - Photo Raphaël de Nice Météo
Algeco soulevé et renversé par les rafales de vents à Grasse – Photo Raphaël de Nice Météo

Mais c’est au lever du jour que les dégâts sont le plus visibles :

Photo envoyée par Emilie Nina Rafael au Rouret.
Photo envoyée par Emilie Nina Rafael au Rouret

 

Photo envoyée par Sandrine Sebastiao-Dufour sur Nice Lingostière
Photo envoyée par Sandrine Sebastiao-Dufour sur Nice Lingostière

 

Toiture de 100 kilos soufflée. Photo envoyée par Thomas Rouger à Saint-Jeannet
Toiture de 100 kilos soufflée. Photo envoyée par Thomas Rouger à Saint-Jeannet

 

Coté routes :

  • La RD3 à opio est coupée dans les 2 sens pendant 1 heure,
  • la RM2210 à Gattières est également coupée pendant 1 heure également,
  • la R2562 au Val du Tignet est coupée toute la matinée du mardi. De nombreux chemins sont également bloqués.

Au final, cette tempête bat des records depuis celle de 1999 dans notre département. Une rafale extrême a été mesurée sur St Cézaire sur Siagne à 173.5 km/h devenant un record absolu pour cette station, record également pulvérisé à la station de Chateauneuf-Grasse avec 145km/h relevé en soirée. Voici notre bilan des relevés :

Il est également important de noter que deux stations voisines de notre département ont battu leurs records, c’est le cas de la station du Cap du Dramont (commune de Saint-Raphaël) avec une valeur exceptionnelle de 184.3km/h et également de la station du Cap Camarat avec 158.4km/h, preuve du caractère exceptionnel de cette tempête dans notre région !

Même si de nombreux dégâts ont été signalés, aucune victime n’est à déplorer sur notre département.
Au niveau national, la tempête Zeus en cinquième positions des tempêtes les plus violentes depuis 70 ans selon Météo-France. Deux personnes sont décédées, elles circulaient en véhicule et ont été écrasées par une branche ou un arbre (Thorame 04 et Dordogne). Trois adolescents piétons sont grièvement blessés par la chute d’un arbre (Carhaix-Plouguer). Plus de 600.000 foyers ont été privés d’électricité (contre 3 million en 1999 et 1.7 millions en 2011). Elle se caractérise également par une étendu importante avec des rafales supérieures à 100 km/h relevées sur 2/3 de la France.

1 réflexion au sujet de “Tempête Zeus.”

Les commentaires sont fermés.

27 Partages